Le 30 octobre 1936, 15 jours avant son baptême au Loch Primelin, le bateau de sauvetage CV de KERROS réalise une série de sauvetages très remarquée.

CH13 - Presse OE du 05-11-1936 - Les beaux début du CV de Kerros

CH13 - Tempête au Loch Primelin en 1936 b

Les Annales du Bien : Octobre / Décembre 1936
Brillant début, au Loch, de notre canot  « Capitaine de Vaisseau de KERROS »
Voici la partie la plus substantielle du remarquable rapport adressé au Président Général par M. EON, Chef de Station au Loc'h, sur la première sortie du Capitaine de vaisseau de KERROS, le 30 octobre :
« Le temps était beau et plusieurs embarcations se livraient à la pêche dans la baie d'Audierne.
Alors que rien ne pouvait le faire prévoir, une houle formidable se leva tout à coup, déferlant avec fracas sur les falaises et interdisant l'entrée du Loc’h à cinq embarcations de ce port, surprises en mer par ce coup de temps inattendu. Mis au courant de ce qui se passait, je me rendis aussitôt à la station afin de prendre toutes dispositions utiles.
   Le patron CISSOU, conscient de ses devoirs, avait déjà rassemblé son équipe et disposé le matériel en vue d'une sortie. Jugeant critique la situation des embarcations surprises en mer, je mis le canot à l'eau à 13 heures, la hauteur de la marée ne me permettant pas d'opérer plus tôt. La manœuvre fut faite avec plein succès.
   Les barques en mer, voyant que l'entrée du Loch leur était impossible, avaient mis le cap sur Audierne, estimant sans doute que la passe de ce port serait plus aisée. J'ordonnais donc au patron CISSOU de faire route de ce côté, de rentrer nos embarcations à Audierne et de prêter son concours si d'autres barques se trouvaient en difficulté aux abords de ce port. La manœuvre de sortir de là était délicate, car la houle déferlait avec une extrême violence en plein travers de la baie, submergeant complètement la digue et balayant la route de grande communication qui longe le Loch. L'équipe du Capitaine de Kerros nous démontra, à cette occasion, toutes ses qualités manœuvrières et exécuta cette opération d'une façon impeccable, à la grande admiration des nombreuses personnes spectatrices.
   Peu après, il atteignait successivement les barques numéros 1481, 1264 et 1756, du Loch, montées par les marins Ferdinand KERLOCH, de Plogoff ;  Arsène CARIOU, de Primelin ; Yves et Simon COSQUER, de Primelin. Ces hommes furent recueillis à bord du Capitaine de vaisseau de KERROS et les trois canots mis à la remorque. Deux embarcations restaient à secourir ; mais l'état de la mer à l'entrée de la baie d'Audierne ne permettait pas d'en prendre un plus grand nombre sans risques d'avaries. CISSOU les prévint de rester au large en attendant son retour. Il fit alors route sur la passe d'Audierne. En passant la barre, l'étrave d'une des embarcations dut accrocher par la violence des lames : le canot partit à la dérive. Quant au Capitaine de vaisseau de KERROS, il atteignit heureusement Audierne, avec ses trois équipages déposés à quai.
   Se jouant des lames énormes qui déferlaient à l’entrée, il ressortit aussitôt, rattrapa l'embarcation qu'il avait perdue quelques instants plus tôt et recueillit les marins Laurent CARIOU et Jean-Marie FOLLIC. Leur canot fut pris en remorque et entré à Audierne à 15 heures. Nouvelle sortie pour le canot monté par les marins Henri CARADEC et Joseph CARIOU, de Plogoff. La manœuvre réussit d’une façon aussi brillante que les précédentes. Il est alors 15h20. On signale alors au Capitaine de vaisseau de KERROS que deux embarcations de Pors-Poul’han, sont en difficulté au large. Il reprend la mer aussitôt, fait route au Sud-Est et rejoint, environ à trois milles de la passe, les deux embarcations qui sont montées par 5 hommes : Guillaume ANSQUER, Le DERN ; les autres noms me sont malheureusement inconnus. Les hommes et les embarcations sont ramenés à Audierne à 16h30 sous les acclamations de la foule enthousiasmée.
   Le mécanicien Jean-Marie THOMAS me signale leur rentrée à Audierne. Je lui donne l'ordre d'amarrer le canot à l'abri dans le fond du port, estimant que l'état de la mer au Loch ne permet pas de le hisser sans risque d'avaries.
   Le samedi 31, le temps étant plus clément, le Capitaine de Vaisseau de KERROS rejoignait Le Loch et était rentré dans son abri sans incident. D'après les déclarations de M. JAFFRY d'Audierne, secrétaire de la Société Générale, qui assistait en personne aux opérations de sauvetage, il y aurait eu, sans l'heureuse intervention de notre canot, mort d'hommes à déplorer, le canot de sauvetage d'Audierne, vu ses faibles moyens, ne pouvant franchir la barre, se trouvait dans l'impossibilité d'apporter le moindre secours aux équipages en danger. II m'a de plus fait de grands éloges de l’équipage et du canot du Loc’h qui ont causé l'admiration de la population d'Audierne.
Ceci est tout à l'honneur de la Société des Hospitaliers Sauveteurs Bretons. Treize hommes sauvés, sept barques arrachées à une perte certaine, le Capitaine de Vaisseau de KERROS s'est, pour sa première sortie, taillé la part du lion, espérons qu'il ne s'en tiendra pas là.

L'équipage tout entier, qui a fait preuve d'initiative et d'un cran digne d'éloges était ainsi constitué :
Eugène CISSOU, patron
Jean-Marie THOMAS, mécanicien.
Jean KERSAUDY, matelot.
Jean YVEN, matelot.
Henri DOUGUET, matelot.
Guillaume CARVAL, matelot.
Tous de Primelin.

Je les propose à M. le Directeur pour la prime prévue par les statuts.
Le matériel s'est comporté d'une façon admirable, le Capitaine de Vaisseau de KERROS est une merveille et fait grandement honneur à l’ingénieur qui a conçu ses lignes et à son constructeur. Le moteur a fonctionné d’une façon parfaite.

Le Chef de Station
Signé : J. EON

CH13 - Tempête au Loch Primelin en 1936 a

Article de presse Ouest Eclair du 10 novembre 1936 - Une visite au petit port du Loch Primelin

CH13 - Daniel Thomas ancien patron du Paul Lemonnier et Chef de la station HSB du Loch Primelin

Photo de Daniel THOMAS, ancien Patron du Paul LEMONNIER et ancien Chef de la station HSB du Loch Primelin, devant le bateau de sauvetage Capitaine de Vaisseau de KERROS en Octobre 1936.

CH13 - Logo HSB