Le bateau de sauvetage CV de KERROS réalise en moins d'une semaine les essais moteur et les essais en mer aux Chantiers Navals de Normandie à l'issu de sa première mise à l'eau.
J'ai pu retrouver différents articles de presse qui relatent son transfert de Fécamp à Primelin, en plusieurs étapes.

CH12 - Article de presse - passage a St Malos - CV de KerrosCH12 - Article de presse de Rennes sur le Canot CV de KerrosCH12 - Article de presse - Ministre a Lorient - Bateau de sauvetage CV de Kerros

 

CH12 - Bateau de sauvetage CV de Kerros à Rennes devant les HSB

 

CH12 - Bateau de sauvetage CV de Kerros à Lorient - Congrès HSB 1

 

CH12 - Bateau de sauvetage CV de Kerros à Lorient - Congrès HSB 2

 

CH12 - Bateau de sauvetage CV de Kerros à Lorient 1CH12 - Bateau de sauvetage CV de Kerros à Lorient 3CH12 - Bateau de sauvetage CV de Kerros à Lorient 2

Mon grand père, Jean-Marie THOMAS, le mécanicien du bateau, récupère le bateau de sauvetage à Redon avec 3 autres membres d'équipage : Eugène CISSOU, Jean KERSAUDY et Jean YYEN. Pour cette dernière étape avant sa destination finale, le canot a rendez-vous à Lorient au congrès des HSB. Le ministre de la mer de l'époque en est l’invité d'honneur.


CH12 - Notes de Jean-Marie Thomas au HSB

 A son retour à Primelin, Jean-Marie THOMAS fait
 une petite note à Léon BERTHAUT pour lui expliquer
 que la traversée par la mer s'est bien déroulée.


 Le canot arrive au Loch Primelin le 5 octobre 1936.
 Des photos du "De KERROS" monté sur son chariot sur la
 rampe de lancement furent réalisées par Joseph VILLARD.


 

CH12 - Bateau de sauvetage CV de Kerros au Loch Primelin en 1936 aCH12 - Bateau de sauvetage CV de Kerros au Loch Primelin en 1936 bCH12 - Bateau de sauvetage CV de Kerros au Loch Primelin en 1936 c


   Durant les semaines qui précédèrent l’arrivée du nouveau bateau, une série d’aménagements furent nécessaires : le chariot de l’ancien canot dû être modifié. Jean-Marie THOMAS (mon grand-père) travailla sur cette adaptation à partir des plans du bateau, fournis par les chantiers navals de Normandie. A l’arrivée du bateau en octobre, tout était donc pratiquement déjà prêt. L'ancien canot de sauvetage Paul LEMONNIER fut placé sur le sable de la partie haute du port en attendant son transfert sur Bénodet (voir Ch 02). Les coefficients des marées augmentant, un après-midi, le canot se mit à flotter, ce qui plut semble-t-il beaucoup aux jeunes du Loch qui se trouvaient là. Ils montèrent à bord et allèrent se promener dans le port au plus grand énervement des anciens. Au bout de la digue, la houle étant plus forte, un des enfants dégoupilla la lourde dérive pour stabiliser le bateau. Mais au retour, la quille touchant le sable, nos jeunes « sauveteurs en herbe » ne purent la remonter vu son poids et durent regagner la rive avec de l'eau jusqu'à la taille. Mon père, Jean THOMAS, me raconta cette petite anecdote. Agé alors de 6 ans, il vit toute la scène du haut de la grève, sans doute trop jeune pour faire partie de l'équipe d'aventuriers.

   Je n'ai pas trouvé la date exacte du transfert de l'ancien canot, mais il est probable que cela se soit passé avant l'inauguration du nouveau bateau de sauvetage qui eu lieu le Dimanche 15 novembre 1936.

CH12 - Bateau de sauvetage CV de Kerros - Remorquage du Paul Lemonnier à Bénodet

 Départ du Paul LEMONNIER pour Bénodet, remorqué par le nouveau bateau de sauvetage "CV de KERROS"

 

La dépêche de Brest du 03-11-1936 - Arrivée du Bateau de sauvetage CV de KERROS à Primelin

 

Logo HSB