Ch07 - Aquarelle du port du Loch 1920-30 de André Dauchez

Aquarelle du port du Loch Primelin 1920-30 de André DAUCHEZ

  Le matériel est fortement sollicité. Le canot de sauvetage Paul LEMONNIER est construit en acier. L'entretien est de tous les instants.

Courrier de Jean Marie THOMAS à Mr COIGNERAI sur l’entretien et réparation du Paul LEMONNIER.

  "Le Loch Primelin, le 30 décembre 1920
   Monsieur le Président

   Mon père me charge encore de vous écrire, étant très occupé en ce moment et me trouvant plus apte à vous donner les explications désirables au sujet de la réparation du bateau de sauvetage.
   En effet je suis mécanicien de métier et j’ai suivi de près la réparation qui a été faite par deux chaudronniers riveurs d’Audierne. Il s’agissait de coller une plaque de tôle galvanisée de 60x40cm sur l’endroit en mauvais état et troué. C’est ce qui a été fait, après avoir au préalable interposé une bonne couche de céruse sous la plaque de tôle pour faire le joint. Le tout a été fixé solidement par 3 rangées de rivets. Ainsi, la réparation est bonne et j’en répond. Les 2 ouvriers riveurs ont changé et réparé également le câble qui sert à la manœuvre du bulbe ou fausse quille. Ce travail leur a demandé plus de temps, car étant plus délicat et compliqué. Vous savez les démontages qu’il faut entreprendre pour cela. Les écrous ont dû être chauffés et même coupés en deux. Nous avons mis un bout neuf de chaîne galvanisée que nous croyons plus solide. Le tout remonté, nous avons testé le mécanisme du bulbe. La chaîne a cassé. Pas d’accident heureusement. Nous avons mis un autre câble en fil d’acier mais plus gros, 12mm au lieu de 10mm. Après remontage, nous l’avons essayé également à 2 hommes. Ca tient bon, et je crois que cela durera. En somme le canot de sauvetage a été indisponible 4 jours. Depuis il est en très bon état pour prendre la mer. La voilure a été réparée et le foc changé pour un neuf. La mature est en bon état ainsi que sa garniture (haubans, drisses, écoutes, etc.) Les avirons sont également au complet et en bon état ainsi que leurs dames de nage. La peinture a été faite aussi bien à l’intérieur qu'à l’extérieur. Les caissons étanches ont été soigneusement grattés et piqués. Nous n’avons pas découvert d’autres endroits en mauvais état. Le tout a été passé au minium et sur le fond nous avons mis une légère couche de ciment (100kg pour les 12 caissons), et une couche de peinture grise sur les parois des caissons. En un mot, le Paul Lemonnier est en très bon état…"

 

Ch07 - La Plage du Loch Primelin en 1925

La Plage du Loch Primelin (avec vu sur Plogoff) en 1925


Les annales du bien

 Les H.S.B. : les Hospitaliers Sauveteurs Bretons
 éditent un périodique : Les annales du Bien.
 Le fascicule reprend les faits récents de
 sauvetage, les évolutions des stations, ainsi
 que les récompenses et médailles remises
 aux sauveteurs.

Les Annales du bien de 1921

 

 Ouest Eclair de Avril 1926 - Telephone au lochOuest Eclair de Mars 1926 - Telephone au lochOuest Eclair de Mai 1926 - Telephone au loch

   En mai 1926, la station de sauvetage du Loch Primelin sera dotée d'une ligne
 téléphonique, en effet encore dernièrement il y a eu des erreurs de transmission
 dans la direction du secours à porter. Une ligne de 1500 mètres sera posée du
 bureau de Primelin jusqu'à la maison du Patron Daniel THOMAS

 

 

 

La station du Loch Primelin - Daniel Thomas

 Au pays des héros.
 En Juillet 1926, un article de l'Ouest Eclair met en valeur la station
 du Loch Primelin " Une visite aux Hospitaliers Sauveteur Bretons "

 

 Article Ouest Eclair du 7 juillet 1926 - La station HSB du Loch Primelin

 

Le port du Loch Primelin

 

Rapport de sauvetage du Patron Daniel THOMAS du 10 Décembre 1926

   "Monsieur DRILLIEN (secrétaire H.S.B. section de Quimper)                 

   J'ai le plaisir de vous annoncer la belle sortie du bateau de sauvetage le Paul LEMONNIER hier soir. 3 canots du Loch ont été surpris hier par grosse mer. A l'entrée du port, les lames de fond déferlèrent avec furie, et les bateaux n'osaient rentrer sans la présence du bateau de sauvetage. Voyant le danger, je préviens le patron Le BERRE qui arrive aussitôt avec une partie de l'équipage. Immédiatement le bateau de sauvetage fut descendu à l'extrémité de la cale. Au premier coup de ressac, comme la mer montait, le canot pris majestueusement sa flottabilité et se rendit sur le lieu dangereux et resta là jusqu'à la rentrée du dernier bateau. Ceux ci furent conduits l'un après l'autre dans le lieu de sécurité, et ainsi finit le travail de la sortie. Les marins avaient le sourire aux lèvres tellement ils étaient contents d'avoir reçu la protection du bateau de sauvetage. Le bateau fut ensuite mis sur son chariot et hissé dans son abri et ainsi finit la corvée.

   Recevez, Monsieur DRILLIEN, l'assurance de mes meilleurs sentiments dévoués.

    Daniel THOMAS, Chef de la station du Loch Primelin."

-----------------------

Station du Loch en Primelin en 1929 - Prix des époux VERON de Paris (600 francs)

   L'équipage du Paul LEMONNIER des HSB a été proposé, le 20 mars 1929, par M. l'Administrateur d’Audierne, pour une récompense officielle. Motif : le 15 mars, à 17h15, apercevant le petit caboteur "Saint-François" en mauvaise posture sous grain violent, à deux milles au large, le chef de station THOMAS rassembla les hommes présents de l'équipage, au nombre de huit sur douze. Ces braves gens embarquèrent spontanément, malgré leur effectif réduit, pour aller au secours de leurs frères inconnus et en péril imminent.
   Le petit caboteur ayant coulé sous voile, les sauveteurs réussirent cependant à arriver à temps pour recueillir les quatre naufragés, lesquels n'avaient plus qu'un aviron pour se diriger avant d'être jetés à la côte et assommés sur les rocs. Les quatre rescapés ont tenu à proclamer le courageux dévouement de leurs sauveteurs.
   M. l'Administrateur d'Audierne a appuyé sur le mérite de l'équipage du "Paul LEMONNIER", qui a pris la mer en des conditions doublement méritoires : vent debout par gros temps et effectif réduit d'un tiers.
   Aux huit hommes qui ont accompli ce bel acte de vaillance, le Conseil décerne; deux récompenses de 300 francs chacune, soit 600 francs au total, augmentés d'une somme de 200 francs prélevée sur les primes de service.

Ch07 - Le port du Loch Primelin en 1929Le port du Loch Primelin en 1929

logo HSB